J'adore manger du cul, est-ce que cela fait de moi une personne dégoûtante?

J'adore manger du cul, est-ce que cela fait de moi une personne dégoûtante?

koobeanscharlie / www.twenty20.com/photos/af67736b-0685-4e5a-bbdf-985aa8423614


J'ai une affinité pour manger du butin. C'est un peu comme lécher un sou sale. Mais je suis dedans.

comment être cool au lycée

Est-ce que cela fait de moi une personne dégoûtante? La plupart de mes amis ressentent la même chose que moi à propos des fesses. C'est peut-être la raison pour laquelle nous traînons tous?

La plupart des filles que je rencontre semblent aimer un petit jeu de fesses - Que ce soit un doigt qui frotte leur trou du cul, une langue qui le lèche ou un doigt, un jouet ou une bite occasionnelle là-haut. 90% des femmes avec lesquelles j'ai eu une relation aiment une ou une combinaison de ces trois activités.

Certaines filles ne veulent pas admettre qu’elles aiment jouer aux fesses parce que cela les rend sales, gênées ou honteuses. Ce sont généralement les mêmes femmes qui se retournent, écarquillent leurs joues et pressent leurs fesses contre mon visage dès le premier moment où elles sentent ma langue entrer dans leur fissure. Au fond, ils savent que ça fait du bien, mais répriment ces sentiments. Je pense que les femmes devraient embrasser ce qu'elles aiment sans se faire honte. Que puis-je dire, je suis une féministe masculine dans l’âme.


J'entends des écolières catholiques ne faire de l'anal apparemment que parce qu'elles veulent rester vierges. Je n’achète pas nécessairement leur logique, mais je ne discuterai jamais avec eux. Où étaient-ils quand je grandissais? J'ai dû mendier, plaider et manipuler mon chemin dans la plupart de mes expériences sexuelles de fesses. Apparemment, ma mère aurait dû m'envoyer à l'école catholique.

lupin partie 2 date de sortie

Ensuite, il y a les rares filles «rien n'a jamais été là-haut et personne n'y a jamais touché». Ces filles me rendent fou. 'Je n'aime pas ça, c'est bizarre.' Ils sont tellement contre l'expérimentation qu'ils l'ont fermé avant de lui donner une chance. Chaque fois qu'ils serrent les joues ou se crispent alors que je m'approche même de loin de leur cul, je ne peux m'empêcher de penser à ce que George Carlin a dit - «Ne soyez pas si banlieue, c'est le nouveau millénaire.» Il y a des milliers de terminaisons nerveuses dans votre anus, détendez-vous et profitez-en.


Je sens que c’est mon travail de prendre ces femmes réprimées et de leur montrer les merveilles et la majesté du jeu des fesses. Je fais de mon mieux pour les aider à voir la lumière. Mon esprit ne peut pas imaginer ne pas trouver de plaisir dans l’acte. Je m'efforce continuellement de changer d'avis. Parfois en vain.

En fait, une fille a arrêté de me voir parce que j'essayais de lui lécher le cul. J'ai saisi toutes les occasions que j'ai pu trouver pour glisser ma langue dans son cul, en espérant qu'elle reviendrait à ses sens. Au lieu de cela, elle m'a dit que mes efforts répétés pour plaire à son butin la mettaient mal à l'aise. Puis elle a remis ses vêtements et a quitté ma maison. Nous n'avons plus jamais parlé.


qu'est-ce que st. louis connu pour

Une fille m'a dit: 'Comment te sentirais-tu si je mettais ma langue dans ton cul.' Fille tu ne peux pas me faire peur avec un bon moment! J'essaie de convaincre la plupart des femmes de me donner un travail de jante. Ça fait du bien, je n’ai pas peur d’admettre que j’aime ça. Je n'ai aucune honte à ce sujet. Eh bien peut-être un peu dommage, mais je vais m'en remettre.

Je comprends que tout le monde a ses goûts et ses dégoûts. Le jeu de bout à bout n'est peut-être pas pour tout le monde, mais ne le rendons pas tabou. Tout ce que je dis, c’est de lui donner une chance. Ne laissez pas d'autres personnes critiquer ce que vous pourriez apprécier. Ne vous inquiétez pas de ce que votre partenaire peut penser que nous avons atteint sa destination, c’est sur lui. Si vous vous inquiétez de la nature hygiénique de cette pratique, baignez-vous ou nettoyez un peu à l'avance.

Je vous le promets, en tant qu'homme, je connais très bien les risques que je prends en me livrant à des jeux de fesses. La responsabilité de faire face à ces risques repose fermement sur mes épaules. Je n'ai pas peur d'un dingleberry sur ma langue ou d'un peu de merde sur mon doigt ou ma tige. Je sais que cela pourrait être de réelles possibilités et je suis prêt à prendre ces risques.

Mesdames, si votre homme s'aventure là-bas, il doit être responsable de ce qui lui arrive. Ce n'est pas votre fardeau à porter. Ce devrait être un accord juridiquement contraignant selon lequel s’il veut faire de la spéléologie, il doit en traiter les conséquences possibles. C’est un choix d’attaquer le butin et s’il n’est pas assez homme pour gérer les répercussions, il n’a aucune raison d’explorer votre derrière.